confinement : on peut être heureuse ou heureux !

Confinement : plus que jamais tous auteurs de notre propre bonheur !

Depuis mardi 17 mars à midi, la France a mis sa population en confinement obligatoire. C’est arrivé, nous n’observons plus de loin la Chine ou l’Italie ; nous aussi, nous devons rentrer…

Remiser ainsi notre vie entre quatre murs génère forcément des angoisses. Pour ne pas se sentir prisonniers ni s’enfermer dans un stress négatif, pour vivre au mieux cette période, des parades existent…

Même si elles semblent faire appel au bon sens, les évoquer peut et doit être l’occasion d’une prise de conscience : même en cette période compliquée il est important que la vie garde sa saveur !

Faire que cette journée compte, elle ne reviendra plus !

1. Agir sur ce qui dépend vraiment de nous

Se concentrer sur ce qui nous incombe uniquement à nous -même va paradoxalement nous ouvrir une porte vers davantage de liberté et de sérénité. En effet, en ces temps exceptionnels nul besoin de faire de la résistance. Le confinement est en place, il faut en respecter les us et coutumes. Nul besoin non plus de se tordre les méninges à imaginer un éventuel prolongement dans le temps ou des dégradations apocalyptiques. Concentrons-nous sur l’instant pour qu’il se déroule au mieux et permette de nous réaliser tout de même en tant qu’êtres humains. Donc dès à présent on se dédie à son cadre de vie et on le veut haut en couleur et en bonheur !

2. Garder le rythme

Télétravail ? S’il n’y a pas d’horaires définis, on est son propre patron et on s’en impose ! Se construire un planning et le respecter scrupuleusement est un plus pour rester dynamique et plein d’entrain concernant son job. Également, exit le pyjama, on s’habille comme pour partir au bureau, on se parfume … on peut même enfiler ses chaussures (en n’oubliant pas de désinfecter les semelles, air du temps oblige !). L’idée est de continuer à habiter pleinement notre sphère professionnelle.

3. Délimiter son périmètre

Que l’on soit seul(e) ou pas, il est important de circonscrire un espace pour travailler. Même avec des enfants, il faut délimiter le périmètre. Ce peut être dans la chambre, dans le salon, sur un coin de table de salle à manger. Dans tous les cas, ce doit être identifié clairement pour tous : c’est l’espace dédié à l’entreprise, prière de déranger le moins possible… Évidemment la chose est plus aisée à réaliser si chacun dispose lui aussi d’un planning avec des tâches en accord avec les nôtres…

4. Entretenir le rapport avec la nature

Rester en accord avec notre nature d’être humain mais aussi avec la nature elle-même est important pour traverser positivement ce passage. Ainsi, régulièrement ouvrir sa fenêtre pour prendre le soleil, contempler les arbres depuis son balcon, s’occuper de ses plantes d’intérieur constituent autant d’activités salvatrices.

À doses raisonnables le soleil en effet tue les bactéries et les mycoses de la peau et favorise la production de vitamine D, essentielle pour le squelette. Il peut aussi renforcer le système immunitaire en stimulant l’activité des globules blancs.

Contempler la verdure et jardiner rendent heureux et abaissent l’hormone du stress. Également, respecter notre rythme de sommeil, ne pas se coucher ni se lever trop tard nous aide à maintenir notre corps et notre esprit dans le juste équilibre des émotions.

L’activité physique également est importante : qu’elle s’effectue sous la forme de 15/20 min dehors dans les conditions permises ou à l’intérieur sous forme de séances familiales ou en pause sportive personnelle. Elle est l’occasion en effet, non seulement de se fatiguer, de se bouger mais surtout de doper son humeur. Notre baromètre interne reste au beau fixe car nous secrétons de l’endorphine et… bon à savoir : les poids, haltères et la marche fortifient les os, le fitness entretien le cœur, le vélo aide à abaisser la pression artérielle…

Soigner son alimentation aussi sera un plus ! On a ri (jaune ?) quand on a vu les stocks de pâtes et de riz être mis à mal… mais il n’y a pas que ça à manger : opter par exemple pour les légumineuses représente ainsi une bonne alternative.  Les haricots secs, les lentilles et les pois sont les types de légumineuses les plus connus et les plus consommés et elles ont énormément d’avantages : elles ont une faible teneur en matières grasses et une forte teneur en fibres solubles. Elles peuvent ainsi contribuer à faire baisser le cholestérol et à contrôler la glycémie.

En un mot, elles n’auront pas d’impact sur votre silhouette et seront bénéfiques à votre état général… idem pour les bonbons et autres pâtisseries : on peut les remplacer par des amandes, des noix ou des noisettes, elles aussi connues pour leur effet santé (sauf allergie bien sûr…)

5. Se retrouver soi et les autres

Dernière partie et non des moindres !  Pour se retrouver soi, on peut optimiser cette parenthèse imposée en déconnectant régulièrement d’avec les réseaux sociaux, les bulletins d’informations…

On peut ainsi envisager pas plus de X connexions par jour et pas avant X heures ! On renoue avec la lecture, la musique et pourquoi pas … le silence, tôt le matin avant le lever de tous, ou ponctuellement dans la journée lors de courtes pauses de méditation, de réflexion…

Il est possible aussi d’axer davantage vers le positif ces rendez-vous avec nous-même en nous projetant vers un APRÈS RADIEUX par exemple… quels seront les premiers gestes que nous ferons une fois ce stade de confinement derrière nous ? Irons-nous en voyage ? Nous offrirons-nous un massage ? Irons-nous manger dans ce restaurant sympa que nous aimons tant ? On y pense, on ferme les yeux et on y est, on ressent les émotions, les senteurs… une manière d’alimenter en bonheur notre roue intérieure !

Enfin, pour retrouver les autres on opte d’abord pour la bienveillance lorsqu’ils partagent notre habitat. On proscrit par ailleurs le laisser aller, en expliquant que chacun a sa pierre à apporter au confort de l’ambiance.

Quant à ceux qui sont loin de nous, c’est le moment de prendre de leurs nouvelles grâce à toutes les nouvelles technologies et on en profite pour resserrer les liens ! Seul on va plus vite mais à plusieurs on se sent tellement bien !

Passez à l'action en cliquant ici

2 commentaires sur “Confinement : plus que jamais tous auteurs de notre propre bonheur !

    1. Merci Lawrence pour votre commentaire ! En effet, ce n’est pas tant ce qui nous arrive qui importe mais surtout la manière dont nous allons y réagir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez4