Un homme lors d'un coaching réussi

Les bases d’un coaching réussi : 5 vérités

Prendre la décision de se faire coacher ne signifie pas que vous êtes malade, ni qui vous êtes défaillant. Cela signifie au contraire que vous avez décidé de sortir d’une situation qui ne vous convient pas.

Bravo ! Vous allez être acteur de ce qui va vous arriver dorénavant !

Ceci que ce soit dans le domaine personnel ou professionnel.

1. Le coaching n’est pas une thérapie, il ne guérit pas

Il va vous aider à manifester et développer votre potentiel, vos capacités. La plupart du temps, il s’agira de dépasser les freins qui sont en vous pour arriver au résultat escompté.

Il s’agira d’être plus fort que l’adversaire que vous portez en vous !

Thimothy Gallwey « The Inner Game of Tennis », Random House Inc, 1974.
Pédagogue de Harward qui a proposé une façon non traditionnelle d’apprendre le tennis et d’où nous vient la version moderne du coaching.

2. Le coaching s’appuie sur l’ici et le maintenant

Le coaching ne remonte pas dans le passé pour détailler vos différents traumatismes et les expliquer. Il vous prendra tel que vous êtes ici et maintenant. Le questionnement ponctuel sur le passé ne servira qu’à poser le décor, décrire votre univers. Le coaching s’orientera alors vers le futur en partant de ce principe :

Ici et maintenant, avec la personne que vous êtes aujourd’hui, c’est-à-dire avec vos forces et vos axes d’amélioration, que pouvons-nous faire pour améliorer votre futur, atteindre votre but, réaliser votre souhait ?

3. Le coaching se déroule sur une durée limitée dans le temps et a des objectifs à atteindre

Le coaching est un processus qui s’inscrit dans le temps sur une durée relativement courte : 4 mois à 1 an au maximum. C’est la durée suffisante pour que le client et le coach travaillent ensemble pour le bénéfice du premier. Le client vient avec une problématique et le coach de par sa posture, sa technique, ses exercices, créé une atmosphère axée sur l’action et les résultats. Le travail s’effectue en fonction de l’objectif fixé entre le client et le coach au démarrage du coaching.

4. Le coaching va vous rendre autonome : il vous apprend à pêcher !

Le coaching vous apprend à mieux vous connaître dans le sens où il vous révèle les leviers à actionner chez vous pour parvenir à une mise en marche efficace et positive pour vous. Il révèle des mécanismes, des capacités et des manières de procéder qui constituent les méthodes gagnantes pour vous. À l’issue d’un coaching vous savez comment agir pour remédier à un même type de difficulté que celle surmontée.

5. Le coaching repose avant tout sur votre motivation !

Pour que le coaching réussisse, c’est-à-dire pour qu’au bout du processus d’environ une dizaine de séances (plus ou moins 3 séances selon votre cas) vous ayez atteint votre objectif, il est nécessaire que vous en ayez réellement envie. Il faut en effet que ce coaching soit une réelle demande chez vous, que vous croyez en l’efficacité de cet accompagnement. Également, il faut que vous soyez prêt à tout mettre en œuvre pour y arriver. Donc que vous soyez déterminé à vous remettre en question. Il faut aussi que le rapport que vous entretenez avec votre coach vous convienne, que la confiance soit installée.

Passez à l'action en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez